EKIN Spray Réparateur Cutané

Réparateur Cutané
 

17,00

EKIN Spray réparateur cutané assainit et participe à la réparation de la peau chez le cheval.

Forme un film protecteur non occlusif contre les agents extérieurs et la poussière.
Favorise une repousse du poil rapide dans la couleur d’origine.

Flacon 200 ml

Fabriqué en France

Contient du Lavendin oil. Peut provoquer une allergie cutanée. Dangereux – respecter les précautions d’emploi

Jugé efficace à 94,9% par les consommateurs EKIN

Enquête de satisfaction 2019

«J’utilise le baume et le spray réparateur cutané sur tous les petits bobos, c’est magique !» Avis client 2019

(Composition et conseils ci-dessous)

Description

Composition du produit

Produit 100% naturel

Produit composé exclusivement d’ingrédients actifs. Les matières premières sélectionnées ont toutes des propriétés qui contribuent à l’efficacité attendue :

  • L’huile de neem : régénérante et restructurante, nettoie, assainit, soulage et protège des agents extérieurs.
  • L’huile d’argan : restructurante contribue à la réparation de la peau.
  • L’huile essentielle de lavandin : réparatrice et apaisante, soulage et contribue à la réparation de la peau
  • L’huile de laurier : nourrissante, émolliente et hydratante, assouplie et protège la peau du dessèchement. Elle est réparatrice et apaisante et contribue à assainir.

Contient également : Huile végétale de tournesol, Vitamine E

Liquide, 200 ml

Dangereux – respecter les précautions d’emploi. Mention d’avertissement : Peut provoquer une allergie cutanée.

Effets du spray réparateur cutané

EKIN Spray réparateur cutané assainit et participe à la réparation de la peau chez le cheval.

  • Forme un film protecteur non occlusif contre les agents extérieurs, la poussière et le soleil
  • Favorise une repousse du poil rapide dans la couleur d’origine

Conseils d’utilisation

  • Pulvériser 1 fois par jour sur la zone atteint pendant au moins 5 jours jusqu’à complète reconstitution de la peau.
  • Packaging sous forme de spray pour une application indolore et une répartition homogène du produit sur la zone atteinte.
  • Agiter avant emploi
  • Stabilité du produit entre 4 et 40 degrés

Fiche de sécurité disponible sur demande pour les professionnels.

« Remède pour faire revenir la chair »

Comment optimiser la cicatrisation d’un cheval ?
« Prenez du sang de dragon du véritable, et non du contrefait comme on en vend assez communément à Paris, du bol fin ou d’Armenie, de chacun demie-once, mastic, oliban, et farcocolle de chacun trois dragmes, aloës, aristoloche ronde, et racine d’iris de chacun une dragme et demie ; il faut du tout faire de la poudre, dont vous userez en la mettant toute seule sur la playe, mais plus à propos mêlée avec du sirop de roses, de la therebentine, ou du jus d’absybthe ; cette composition fera revenir la chair, où il n’y avait aucune apparence d’en faire renaître, celle qui est mêlée avec de la therebentine réüssit mieux dans les pieds. »

Verrue, papillome, sarcoïde… Comment les reconnaître ?

sarcoïde

Les cavaliers parlent souvent de verrue pour désigner une zone dépilée, grisâtre, plate ou en relief et parfois en choux fleur sur la peau de leur cheval.

Il s’agit en fait de tumeurs. (souvent confondues avec les verrues)

Chez les équidés, on dénombre 4 types de tumeurs cutanées, de la plus fréquente à la plus rare : le sarcoïde (nom féminin mais largement utilisé au masculin), le papillome, le carcinome épidermoïde et le mélanocyte.

Au sens propre du terme, une verrue est un papillome.

Les tumeurs cutanées du cheval sont difficile à éradiquer (sauf pour certains papillomes qui disparaissent spontanément), et ce quelque soit le traitement choisi. En effet, aucun moyen thérapeutique n’est efficace à 100% dans le traitement des processus tumoraux.

 

Plusieurs éléments cliniques permettent de les différencier mais un diagnostic de certitude est obtenu grâce à une biopsie.

Le sarcoïde

Ce type de tumeurs est le plus fréquemment rencontrées chez les chevaux.sarcoïde

Elles seraient provoquées par un virus (Papillomavirus bovin BPV). La contagion est possible mais non systématique. Les sites d’anciennes plaies sont souvent des zones de développement de sarcoïdes. Il existerait aussi des prédispositions génétiques. Les chevaux les plus souvent touchés sont âgés de moins de 6 ans.

Elles sont très invasives et ne régressent que rarement spontanément. Elles sont cependant indolores et ne s’infectent pas la plupart du temps.

Il en existe 6 types :

  • occulte (zone circulaire, épaissie, dépilée grisâtre et rugueuse, retrouvée principalement au niveau de la tête, pouvant évoluer vers les formes décrites ci-après),
  • verruqueux (plaque dépilée en « choux fleurs », se situant en général sur la tête, le fourreau ou l’aine),
  • nodulaire (petits nodules fermes sous une peau d’aspect normal, que l’on trouve au niveau de la tête, du fourreau et de l’aine),
  • fibroblastique (lésion en relief, large, sanguinolente, surtout au niveau de la tête),
  • mixte (deux types de sarcoïdes associés sur le même animal),
  • malin (sarcoïde très invasif et infiltrant les vaisseaux lymphatiques : multiples masses le long de ces vaisseaux).

Les récidives sont très fréquentes, quelque soit le traitement envisagé (chirurgie, cryothérapie, laser, hyperthermie, immunothérapie, radiothérapie, chimiothérapie). Cependant, une étude récente démontre que l’électro-chimio-stimulation réduit de manière très significative les récidives.

L’application locale de EKIN Baume réparateur cutané apporte un confort en maintenant une bonne hydratation de la peau et en limitant la prolifération bactérienne.

Le papillome (verrue)

Ce type de tumeurs est assez fréquent chez les chevaux âgés de moins de 3 ans. Elles sont provoquées par un virus (Papillomavirus spécifique des équidés).

papillome (verrue)

Ainsi, une transmission est possible entre chevaux ou entre le cheval et son environnement (mangeoires, brosses,…). Les papillomes ressemblent à des petites masses rugueuses de forme ovale, grises ou roses. Ils peuvent parfois être très nombreux.

Ces tumeurs se trouvent le plus souvent au niveau des naseaux et des lèvres. Elles régressent spontanément en quelques mois.

Il existe une forme « auriculaire » qui affecte l’intérieur des oreilles et qui serait plutôt causée par des piqûres d’insectes.

plaque auriculaire

Les tumeurs ont un aspect de plaques plates surélevées et croûteuses. Elles ne régressent pas spontanément, et peuvent devenir gênantes car elles peuvent être douloureuses. Le cheval est alors anxieux et on ne peut parfois plus lui approcher la tête.

L’application locale de EKIN Baume réparateur cutané apporte un confort et favorise un arrêt du développement voire une disparition de ces tumeurs.

Le carcinome épidermoïde

Il s’agit d’une tumeur d’origine multifactorielle (prédispositions génétiques, plaie chronique, virus,…). Elle se situe la plupart du temps au niveau des yeux et de l’appareil génital.carcinome épidermoïde

Le carcinome épidermoïde a un aspect de masse mal délimitée, saignant facilement et pouvant s’infecter (du pus peut alors en sortir).

La cryochirurgie semble être l’alternative la plus efficace pour faire disparaître cette tumeur.

L’application locale de EKIN Baume réparateur cutané apporte un confort en maintenant une bonne hydratation de la peau et en limitant la prolifération bactérienne. Ne pas l’appliquer près des yeux.

Le mélanome

Ce type de tumeur touche principalement des chevaux gris et plutôt âgés. Il semble que les UV participent à leur développement. L’utilisation de EK1N protection solaire, munie de filtres anti-UV, permet ainsi de limiter leur apparition.

mélanome

On les retrouve majoritairement autour de l’anus, et parfois sur l’encolure ou sur les membres. Ils ressemblent à des masses d’assez grande taille, et sont recouverts d’une peau intacte (les plus gros peuvent saigner). Une chirurgie permet de les retirer s’ils sont accessibles. Cependant, les récidives sont fréquentes.

 

Juliette Delaere, étudiante à VetagroSup Lyon