EKIN Baume Décontractant

baume décontractant
 
 

20,00

EKIN Baume Décontractant chauffe, détend, décontracte et soulage les muscles, les tendons et les articulations du cheval. Il contribue à soulager les articulations arthrosiques.

Stabilité du produit entre 4 et 40 degrés

Pot de 500 g

Fabriqué en France

Contient des huiles essentielles. Peut provoquer une allergie cutanée. 

(Composition et conseils ci-dessous)

Description

Composition du baume décontractant

Produit 100% naturel et respectueux de l’environnement

Produit composé exclusivement d’ingrédients actifs.

Les matières premières sélectionnées ont toutes des propriétés qui contribuent à l’efficacité attendue :

  • L’arnica : par son action anti-fatigue musculaire décontracte et apaise les muscles, articulations et tendons.
  • Les huiles essentielles de lavandin et romarin : par leur fort pouvoir décontractant et calmant, relaxent et apaisent.

Contient également : Huile végétale de tournesol, Huile végétale estérifiée, Cire d’abeille, Acide gras, Vitamine E
500 g

Contient des huiles essentielles. Peut provoquer une allergie cutanée. 

Effets du baume décontractant

EKIN Baume Décontractant chauffe, détend, décontracte et soulage les muscles, les tendons et les articulations du cheval. 

  • Contribue à soulager les articulations arthrosiques.
  • S’applique après l’effort.
  • Pénètre facilement sous le poil et ne laisse pas de trace.
  • Ne pas couvrir juste après l’application (présence d’arnica)

Conseils d’utilisation

  • Appliquer l’équivalent d’une grosse bille en massage sur les zones douloureuses ou contractées jusqu’à absorption du produit.
  • Ne pas couvrir juste après l’application. Ne pas appliquer sous la selle avant de monter.
  • S’élimine facilement des mains par simple essuyage
  • Packaging tout en un, avec spatule intégrée, pour éviter de prendre directement le produit avec la main et de le souiller lors des applications successives.
  • Stabilité du produit entre 4 et 40 degrés

« Baume admirable pour effort de jarret »

« Au mois de Mai et de Juin mettez dans une fiole capable de contenir deux pintes, le plus que vous pourrez de feuilles de roses, et dans une aussi grande, la même quantité de fleurs d’hipericum ou mille-pertuis, et par-dessus trois demi-septiers d’huile d’olive dans chaque fiole, exposez le tout au soleil, légèrement bouché pendant les grandes chaleurs, et outre ces deux fioles dans un pot de grais capable de contenir trois chopines, mettez la mente à côte rouge, nommée baume, herbe à la reyne ou petun, du romarin feüilles et fleurs, orpin qui est une espèce de joubarbe, mille feüilles, autant de l’un que de l’autre coupé menu, et une pinte d’huile d’olive, bouchez le pot avec vessie de porc ou parchemin moüillé en trois ou quatre doubles, troüez ou percez le parchemin avec une épingle, et l’exposez au soleil dans les grandes chaleurs, remuant tous les deux jours les herbes et les fleurs, et cela pendant un mois, après quoi vous verserez le tout dans une bassine, à savoir ce qui est dans le pot et dans les deux fioles, avec une pinte de gros vin, une livre de graisse de cheval, demi-livre de graisse de tesson si vous en pouvez avoir, au défaut, de la graisse de chapon ou de poule, non de celle qu’on ramasse dans la lèchefrite en rôtissant, mais de celle qu’on a séparé des boyaux avant que d’être cuite, et une livre de sucre, avec quatre poignées de fleurs de camomille et de melilot, faites cuire le tout à feu clair, remuant sans cesse jusqu’à ce que toute l’humidité soit consommée et que les herbes et les fleurs soient sèches : lors passez au travers l’étamine de crin, jettez le marc, remettez la liqueur passée dans la bassine, et ajoutez deux livres de therebentine de Venise, faites cuire à tout petit feu, jusqu’à ce que le baume soit fait, c’est-à-dire toutes choses bien mêlées, et gardez le baume dans une fiole légèrement bouchée. »

La récupération du cheval après un effort physique

Après un effort intense, comme tout sportif humain, il est conseillé de réaliser une récupération à l’effort complète du cheval pour éviter les courbatures. Nous vous rappelons ici quelques conseils pour que le cheval récupère au mieux sans être confiné dans son box.

Pourquoi réaliser une récupération ?

Pendant un effort, le cheval libère des toxines dans son corps qu’il faut ensuite éliminer pour limiter les courbatures. Cette toxine, l’acide lactique, est stockée dans le muscle pendant l’effort et doit être éliminée par la circulation sanguine. Dans le cas où le cheval n’a pas récupéré, il risque d’être fatigué les jours suivants à cause des toxines qui provoqueront les courbatures.

Comment faire récupérer le cheval ?

Juste après l’effort, la récupération active est la plus simple. Elle consiste à faire trotter le cheval rênes longues pour qu’il libère l’acide lactique accumulé pendant quelques minutes puis de le faire marcher. Le cheval réalisant une activité modérée va pouvoir entretenir sa respiration et ses muscles sans se fatiguer.

La récupération passive est la seconde solution. Elle ne demande pas d’effort de la part du cheval et permet tout de même de récupérer. Il existe plusieurs solutions pour détendre son cheval.

Parmi eux les vertus du massage permettent de stimuler des parties du cheval et d’accroitre la circulation sanguine à travers le corps pour éliminer les toxines restantes. Le massage du cheval est tout particulièrement utilisé pour les chevaux de compétition. Il permet d’accroitre leur performance et leur endurance même avant l’effort pour préparer le cheval. Pour le massage, vous pouvez utiliser EKIN Baume Décontractant à base d’arnica. Il détend et décontracte les muscles et articulations avant, pendant et après l’effort du chevmembre-chevalal.

Pour que les membres aussi puissent récupérer, il est primordial d’en prendre soin avant et après le travail. Les tendons du cheval sont en effet très sensibles et nécessitent des soins particuliers. Après un effort, il est recommandé d’appliquer une pâte à base d’argile et de la garder humide. Pour cela EKIN a développé un nouveau produit. EKIN Onguent Anti-Engorgement s’applique en petite quantité par un massage jusqu’à complète absorption. Il pénètre facilement sous le poil et ne laisse pas de trace. Ce soin aidera le cheval à récupérer en améliorant sa circulation sanguine et en resserrant les tendons.

Il ne vous reste maintenant plus qu’à choisir la meilleure solution en fonction de l’effort qu’il aura à fournir au cours de sa séance.